top of page
Direction artistique

Hippolyte Bohouo

Hippolyte Bohouo a grandi en Côte d’Ivoire où il s’initie à la danse (traditionnelle, urbaine et contemporaine), au théâtre et au chant. Chorégraphe, metteur en scène, danseur, comédien, percussionniste (d’accompagnement), il entame tôt sa carrière de danseur. Son parcours en tant que danseur, comédien et soliste au sein de prestigieux ballets africains tels que la compagnie John Carlos, Africa Boya, la compagnie de l’Ecole Nationale de théâtre, lui ont donné la maîtrise d’un répertoire large et varié et une bonne expérience de la danse (danses mandingues, danses traditionnelles et urbaines …). Sa formation et son expérience se sont forgées dans des compagnies et écoles de danse et auprès de grands chorégraphes tels que Georges MOMBOYE, Kamel OUALI, Otto Desmack, Marjorie Ascione, Patricia Bla, Joseph Aka.


Hippolyte Bohouo danse pendant des années pour la compagnie de danse traditionnelle « Yakpa Yèkè » avec laquelle il fait le tour de la Côte d’Ivoire profonde, à la recherche de la connaissance et de la maîtrise de la danse traditionnelle originelle venue tout droit du village. Il danse ensuite dans l’une des célèbres compagnies de danse traditionnelle et afrocontemporaine d’Abidjan (Africa Boya) où il est polyvalent mais beaucoup utilisé en tant que soliste afrocontemporain. Il prend part pendant plusieurs années au concours national de danse traditionnelle et urbaine de Côte d’ivoire appelé Variétoscope.


Par la même occasion, Hippolyte Bohouo étudie le théâtre et la danse à l’Ecole Nationale de Théâtre et de danse (ENTD) de l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC), et obtient au bout de quatre années de formation le Diplôme d’Etude Supérieure Artistique (DESA). Il participe à des stages et ateliers de danse tant africaine que contemporaine dirigés par des chorégraphes comme le hongrois OTTO Desmack et Joseph AKA, Georges Momboye. En 2007, Hippolyte assiste Georges Momboye dans la sélection des danseurs ivoiriens pour le célèbre spectacle Itinérant Afrika Afrika. Il fut aussi interprète dans de grandes créations africaines dont les plus récentes sont le spectacle d’ouverture du Festival panafricain d’Alger en 2009, avec Kamel Ouali et la fresque de célébration du cinquantenaire d’indépendance de la Côte d’Ivoire en Août 2010, chorégraphiée par Georges Momboye.

Depuis 2010

Metteur en scène de Juste la fin du monde en 2012.

Comédien dans le spectacle Le Black, l'Arabe et la Femme blanche en 2012.

Solo de Léonce Foldia au festival Moment à Bruxelles en 2015.

Chorégraphe de Tour d'Ivoire joué au manège à Mons en 2016. 

Participation comme danseur dans Madame Butterfly à l'opéra de la Monnaie en 2017.

Comédien dans le spectacle Il nous faut l'Amérique

bottom of page